Immo-Libre

Bonjour à toi 🙂

Si tu me suis et ou que tu es arrivé sur mon site, c’est que tu t’intéresses à l’investissement immobilier mais de manière plus générale à la création de revenus complémentaires.

Et lorsque l’on parle de revenus complémentaires « passifs » on pense à l’immobilier mais on pense aussi à la Bourse et aux placements financiers.

Alors Bourse ou Immobilier ? C’est ce que l’on va voir dans cet article.

Récemment je regardais les chiffres de l’assurance vie en France et c’est juste dingue :

Près de 1.8 milliards d’euros d’en cours en assurance vie ! Qui reste le placement favori des Français. (je te mets d’ailleurs un article du Revenu à ce sujet)

Mais les Français sont aussi adeptes en moindre mesure de la Bourse notamment grâce aux PEA et Compte titre qui permet d’aller chercher plus de rentabilité sur les actions mais avec un risque potentiellement plus élevé.

La question qui revient régulièrement et plus particulièrement quand on débute est : Rémi par quoi je dois commencer ?

Est-ce qu’il vaut mieux investir dans l’assurance vie ou des placements bancaires ou faire un investissement locatif ?

Bon tu t’en doutes, je suis devenu libre financièrement grâce à l’immobilier.

Donc forcément, je vais prêcher pour ma paroisse en te disant que l’investissement immobilier locatif est beaucoup plus intéressant 🙂

Mais au-delà de t’expliquer pourquoi je trouve que c’est plus intéressant quand on démarre, je vais aussi t’indiquer comment moi je procède.

Tu verras que l’on peut jongler entre placements financiers et investissements locatifs pour augmenter sa rentabilité.

#1 L’effet de levier bancaire

La plus grosse force de l’immobilier et surtout en France est là : le levier bancaire.

Quand tu fais de l’investissement locatif, tu peux acheter un bien immobilier avec quasiment zéro euro mis de ta poche grâce au crédit immobilier.

Tu peux devenir propriétaire d’un bien qui vaut 100 000 ou 200 000 euros par exemple, qui va te générer de l’argent tous les mois à vie en ayant mis parfois que 1000, 5000 ou 10 000 euros. 

Les sommes au-dessus sont bien évidemment fictives et dépendent de ton projet mais ce que je veux que tu retiennes c’est que tu peux devenir propriétaire en ayant investi toi de ta poche qu’un petit pourcentage du montant total d’investissement.

C’est ça qui est dingue avec l’immobilier !

C’est concrètement la possibilité de s’enrichir, de créer du patrimoine grâce à de l’argent que tu n’as pas toi mais que la banque possède.

Et ce qui est encore plus puissant c’est que tu investis avec de l’argent que tu ne possèdes pas grâce à un crédit immobilier et ce n’est pas toi qui rembourse ce crédit c’est ton locataire grâce à son loyer.

Donc grâce à l’argent de la banque et celui de ton locataire tu t’enrichis tous les mois et tu crées du patrimoine pour ton avenir !

Bien-sûr dans certains cas et en fonction du projet et de ton profil, tu pourras même verser 0 euro d’apport ce qui augmente encore ton retour sur investissement.

Dans ce cas l’effet de levier est encore plus énorme.

Maintenant essaye demain d’aller voir ton banquier et de lui dire « Coucou monsieur le banquier, j’ai vu que l’action de la société Y allait prendre 50 pour cent la semaine prochaine. Est-ce que vous pouvez me prêter 30.000 euros pour que je puisse investir et je vous rembourse un peu chaque mois ? »

Je te garanti que le banquier va dire non et il risque même de te rire au nez.

Alors que tu retournes le voir en lui disant :

« Monsieur le banquier j’ai trouvé un super projet immobilier. Voilà mon business plan, combien je vais gagner par mois, combien je vais pouvoir le revendre etc… Est-ce que vous pouvez me prêter 200 000 euros et je vous les rembourse chaque mois grâce à mes revenus locatifs ? »

Il y a de grande chance qu’il accepte ta demande en fonction de ta situation bien sûr.

D’ailleurs si tu veux apprendre à monter un dossier bancaire en béton tu en sauras plus ici

C’est le premier gros avantage de l’immobilier surtout lorsque l’on veut démarrer quasiment de zéro.

#2 Une rentabilité attrayante long terme

Le deuxième point qui est intéressant en tant qu’investisseur c’est le niveau de rentabilité que l’on peut espérer. (Si tu ne sais pas comment calculer la rentabilité d’un bien je t’invite à regarder cet article )

Alors je sais certains diront que sur des actions on peut gagner 30, 40, voire 50% de rentabilité du jour au lendemain, qu’avec une simple annonce, l’action peut exploser voire doubler ou tripler.

Premièrement ça n’arrive malheureusement pas tous les jours et surtout cela peut arriver dans les deux sens : à la hausse comme à la baisse.

Deuxièmement cela va dépendre directement de l’argent que tu as toi et que tu as investi dans cette action.

Souviens toi nous avons vu que nous ne pouvions obtenir un crédit pour investir dans les actions donc c’est ton argent que tu dois mettre.

C’est cool si ton action prend 30% sauf que si tu n’as investi que 1 000 euros, tu te rends bien compte que l’argent récupéré n’est pas énorme et que ce n’est pas avec ça que tu te créeras des revenus réguliers.

Oui, la rentabilité peut exploser beaucoup plus que dans l’immobilier mais sauf si tu as un gros montant à investir d’un coup tu vas mettre énormément de temps à constituer un vrai revenu.

Dans l’immobilier, tu ne seras peut-être que sur des rentabilités à 9-10% (voire plus bien évidemment) sauf que ton investissement sera de 100 000€, 200 000€ ou plus.

Donc chaque mois tu vas avoir un montant dans ta poche qui est plus conséquent et qui lui te permettra plus rapidement de te dégager un revenu complémentaire.

Maintenant si tu peux mettre 100K€ d’un coup en bourse par exemple c’est sûr que ce n’est pas la même comparaison.

Mais malheureusement ce n’est pas possible pour beaucoup…

Et même dans cette situation je te conseillerai fortement de le répartir sur plusieurs projets immobiliers 😉

#3 Un placement concret et stable

Se loger est indispensable c’est un fait !

Même si dans 100 ans on va sur Mars il faudra loger des gens et il y aura toujours de l’immobilier.

Au-delà du fait que c’est quelque chose de concret, c’est surtout un placement qui est pérenne.

On l’a vu dans la bourse tu peux faire +30% oui mais tu peux aussi faire -40% aussi. Pire ton action peut valoir zéro. Ce qui n’arrivera jamais en immobilier !

Bien évidemment le marché immobilier fluctue mais il est quand même plus stable que le marché boursier donc tu prends moins de risque. Du moins tu ne vois pas ton argent faire le yoyo.

Je pourrais encore te parler des différences fiscales, des différences de stratégies, de transmission etc…pour en faire un article de 10 pages. Mais je crois que tu as compris mon point de vue.

Je trouve plus intéressant de démarrer par l’immobilier et d’ensuite utiliser tes revenus pour grossir.

Le combo gagnant : L’effet boule de neige

L’immobilier te permettra de créer tes premiers revenus complémentaires en investissant une somme faible voire nulle.

Maintenant ces revenus tu peux les dépenser ou les réinvestir. Et c’est là que ça devient intéressant.

Le cash-flow que je génère par exemple je le réinvestis sur des placements financiers un peu plus sécurisés qui certes, vont avoir des rentabilités plus faibles mais je n’ai absolument rien à faire.

Sauf que l’effet kiss cool c’est que je fais fructifier de l’argent que je n’ai pas investi moi de ma poche donc c’est vraiment que du bénéfice !

Je peux aussi réinvestir une plus value d’un appartement directement en bourse pour dans ce cas oui avoir un montant investi plus conséquent.

Voila mon avis sur l’immobilier et la bourse et surtout l’ordre dans lequel j’ai procédé. 

Et toi qu’en penses tu ? Par quoi tu as commencé ?

Dis moi dans les commentaires ton point de vue ça m’intéresse d’avoir ton avis.

Je te dis à très vite

Rémi 

PRÊT(E) À SIGNER TON PROCHAIN BIEN DANS 90 JOURS?
Rejoins le challenge Immolibre et recois plus de 3H de vidéos offertes pour savoir investir même à distance
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
Share on tumblr
Tumblr